SUR LES TRACES DE CHAMPLAIN

Chapitre 13

Les premières vendanges

Biographie

Danièle Vallée

Originaire de Sherbrooke, Danièle Vallée vit dans le quartier Vanier, à Ottawa, depuis plusieurs années. Elle a fait paraître huit livres, dont quatre recueils de nouvelles qu’elle porte à la scène en leur conférant une étonnante dimension artistique, accentuée de musiques blues et jazz. Elle est lauréate de prix littéraires et artistiques. Danièle est également directrice artistique de la série « Les Contes Nomades » présentée à la Quatrième salle du Centre national des arts d’Ottawa.

Résumé du chapitre

L’Habitation de Québec est quasi terminée et on y met la dernière main. Champlain a déjà envoyé les plans du nouveau bâtiment à son roi en espérant que celui-ci le trouve à son goût. Bien que les documents démontrent la qualité de la construction, le roi décide d’envoyer le sieur Léandre de Bautancourt pour qu’il juge des progrès réalisés. Branle-bas de combat à l’Habitation, tout doit être peaufiné avant l’arrivée de l’émissaire. Fin septembre, Samuel de Champlain se réjouit : tout est prêt, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il ne reste plus qu’à organiser les festivités pour distraire l’envoyé du roi. Éloi, le chef cuisinier, a élaboré des menus extravagants, dignes des plus grands de ce monde, mais il s’aperçoit que le vin va venir à manquer et fait part de ses inquiétudes à son maître. Champlain est mécontent et le rend responsable de cette situation. Il décide aussitôt de réduire de manière drastique la ration quotidienne du cuisinier. Éloi, bon buveur, n’en croit pas ses oreilles et est mécontent à son tour. Mais il est vrai que les réserves sont pratiquement vides. Une cargaison devant arriver de France se fait attendre, et pour le moment Éloi n’a plus grand-chose à se mettre dans le gosier. Champlain et Éloi sont de plus en plus nerveux, mais pour des raisons entièrement différentes. Champlain craint de ne pas arriver à épater l’émissaire du roi s’il ne peut mettre du vin sur la table; pour lui, il en va de la survie de ses projets de colonisation. De son côté, Éloi a plus d’un tour dans son sac et tente de trouver une solution qui lui permettrait à la fois d’impressionner son maître et d’étancher sa soif. Il expérimente en secret avec les pissenlits, les cerises, les patates. Va-t-il parvenir à ses fins?

Donner sa langue au chat

Attention : dans cette activité, plusieurs réponses peuvent être valides…

1. Fourbir se dit d’un objet qu’on…

  • Peaufine
  • Frotte
  • Brique
  • Nettoie
  • Astique

2. De quoi tire-t-on l’étoupe?

  • Du lin
  • Du chanvre
  • De filasse
  • De poil d’ours

3. L’adjectif « tellurique » vient du mot…

  • Terre
  • Séisme
  • Mer
  • Ciel

4. Qu’est-ce qu’un malandrin?

  • Un voleur de grand chemin
  • Un pirate
  • Un coupe-jarret
  • Un crocheteur

5. « Talle » vient du latin thallus qui veut dire « jeune pousse avec des racines au pied d’un arbre ». Parmi les mots suivants, lequel n’appartient pas à la famille de « talle »?

  • Thalle
  • Détaler
  • Taller
  • Tallage

6. Qu’est-ce que le Chaousarou?

  • Un monstre
  • Un poisson
  • Un gougou
  • Un piège

7. Le mot « thomisme » qualifie la doctrine philosophique et théologique développée par…

  • Thomas Edison
  • Thomas Browne
  • Thomas Hardy
  • Thomas D’Aquin
  • Thomas Jefferson

8. « Amphigourique » est un adjectif s’appliquant à un discours qui est :

  • Fumeux
  • Limpide
  • Nébuleux
  • Flou
  • Clair

9. Dans ce chapitre, le mot « chimère » fait référence à un :

  • Monstre fabuleux de la mythologie grecque
  • Assemblage monstrueux
  • Projet illusoire ou irréalisable
  • Poisson à grosse tête qui vit au fond des mers
  • Organisme portant des caractères génétiques issus de deux génotypes différents

10. Que veut dire l’adjectif « lancéolé »?

  • Qui a la forme d’une pointe de lance
  • Caractérisé par une lancette
  • Dont la forme extérieure est plus ou moins sphérique

11. « Ziggourat » est un mot akkadien, langue afro-asiatique du groupe sémitique (comme le babylonien), et qui veut dire :

  • Sanctuaire mésopotamien
  • Temple formé d’étages en retrait l’un sur l’autre et surmonté d’un sanctuaire
  • Ville de Mésopotamie
  • Un édifice babylonien

Réponse :

1. Peaufine; Frotte; Brique; Nettoie; Astique 2. Du lin; Du chanvre; 3. Terre 4. Un voleur de grand chemin; Un pirate; Un coupe-jarret; Un crocheteur; 5. Détaler 6. Un monstre; Un poisson 7. Thomas D’Aquin 8. Fumeux; Nébuleux; Flou 9. Projet illusoire ou irréalisable 10. Qui a la forme d’une pointe de lance 11. Temple formé d’étages en retrait l’un sur l’autre et surmonté d’un sanctuaire

Jongler avec les mots

Activité : Un thème, un champ

Objectif : Développer un vocabulaire autour de plusieurs thèmes

Matériel : Papier, crayon et dictionnaire

Durée : 20 minutes de recherche, plus 25 minutes de partage avec la classe

Nombre : groupe de 4

Démarche :

  1. Prendre 4 feuilles de papier.
  2. Dans le haut de chaque feuille, indiquer un thème auquel devra correspondre un champ lexical (par exemple : chasse, cuisine, nature, forêt, sentiments, etc.).
  3. Écrire un mot sur la feuille qui est devant vous, et la passer à votre voisin de gauche, qui ajoutera un mot avant de la passer au suivant.

    Continuer jusqu’à ce qu’on vous dise d’arrêter.
  4. Mettre en commun avec la classe tous les champs lexicaux ainsi élaborés.

Voici un exemple avec le thème de la chasse…

chasseur; subsistance; viande salée; appât; piège; petit gibier; troupeau; chien; munition; camp; animal; proie; carabine; orignal; perdrix; terrier; ours; sauvage; prédateur; forêt; fourrure; canard; loup; collet; trappeur; chevreuil; castor

Activité : Une image vaut mille mots

Objectif : Composer un message percutant par l’image et le mot

Mise en contexte : Éloi est mort, pas de soif, mais de cirrhose.
Vous ne voulez pas que cela se reproduise dans l’Habitation, alors vous créez une affiche sur le thème « L’alcool tue ».

Matériel : Papier, crayons de couleur

Durée : 30 à 45 minutes de création


Nombre :
 individuel ou en groupe


Démarche :
 Concevoir et réaliser une affiche autour du slogan « L’alcool tue » et qui placera le texte au cœur du visuel présenté.
Il existe de nombreuses contraintes d’écriture qui donnent à voir autant qu’à lire. Par exemple :

  • L’acrostiche : c’est un jeu littéraire qui consiste à inscrire verticalement les lettres d’un mot ou d’une expression, et qui ici sera le slogan « L’alcool tue ». Il faut ensuite composer à l’horizontale un poème dont chaque vers commence par la lettre figurant en début de ligne.
  • Le calligramme : c’est le plus souvent un poème dont la disposition des lettres et des mots forme un dessin en relation directe avec le contenu du poème. La marque de stylo Parker avait notamment utilisé ce procédé pour faire la publicité de son stylo le Parker 180 à « petite bille intelligente » : le message avait pris la forme d’un stylo à bille. 

Avec le thème «l’alcool tue», le texte pourrait tenir dans un verre, une bouteille, une ambulance, ou autre chose, à vous de jouer!

Jouer avec le texte

Activité : Les synonymes

Objectif : Élargir son vocabulaire

Mise en contexte : Un synonyme est un mot ou une expression de sens équivalent à un autre mot ou à une autre expression. L’utilisation de synonymes est un excellent moyen d’enrichir le vocabulaire d’un texte.

Matériel : Dictionnaire

Durée : 20 minutes 

Nombre : Individuel

Démarche : Voici un extrait tiré du livre Sur les traces de Champlain. Directement à l’ordinateur, remplacer les mots dans la boîte par leur synonyme.

Cuisine à la page

Museau d’orignal

Ingrédients

  • 1 museau d’orignal
  • Huile de genièvre
  • Sel et poivre

Accompagnement

  • 8 petites pommes de terre
  • 1/2 t. de baies de genièvre
  • 200 ml d’huile neutre
  • Vinaigre de vin rouge
  • Sel

Sauce gribiche :

  • 2 œufs cuits durs
  • 50 ml de câpres
  • 250 ml d’huile
  • 20 ml de vinaigre
  • 3 branches d’estragon hachées
  • Persil frais haché

Préparation

  • À l’aide d’une torche, brûler les poils du museau; le gratter complètement puis rincer.
  • Enlever la cloison centrale du museau et bouillir 3 heures.
  • Badigeonner le museau d’huile de genièvre. Saler et poivrer.
  • Quelques minutes avant la fin de la cuisson du museau, faire bouillir les pommes de terre et les couper en rondelles.
  • Passer les baies de genièvre au robot à haute vitesse. Filtrer le jus et mélanger aux rondelles de pommes de terre. Ajouter un filet d’huile neutre et de vinaigre de vin rouge. Saler.
  • Préparer la sauce gribiche. Cette sauce est tout simplement une mayonnaise montée avec des jaunes d’œufs cuits. Monter les jaunes d’œuf à l’huile. Ajouter le vinaigre, les blancs d’œuf, les câpres, le persil et l’estragon. Bien mélanger.

Activité : Cuistot d’un jour

Objectif : Réaliser des variations sur plusieurs thèmes

Mise en contexte : Éloi, le cuisinier de l’Habitation, meurt subitement.  Il faut lui trouver un remplaçant avant l’arrivée du Sieur Léandre, envoyé du roi. On met aux fourneaux les différents remplaçants qui se présentent, afin de tester leurs capacités. Ils doivent composer un menu composé de quatre plats – il va falloir réaliser ces recettes de A à Z.

Matériel : Papier et crayon.

Durée : 15 minutes de préparation, plus 30 minutes d’écriture, plus 20 minutes de partage avec la classe

Nombre : groupe de 4

Démarche : Pour vous aider, vous pouvez piocher dans toutes les rubriques « Cuisine à la page » de ce site.

  1. Choisir 4 recettes, une par membre de l’équipe.
  2. Choisir en équipe un personnage principal, deux personnages secondaires, et partir à leur rencontre.
  3. Décrire tout le processus de réalisation de la collecte des ingrédients jusqu’à la confection de chacune des recettes. Utiliser, au besoin, les champs lexicaux créés précédemment dans la rubrique « Jongler avec les mots » du présent chapitre pour élargir et varier le vocabulaire. Au choix, toute l’écriture peut se faire en équipe, ou alors chaque membre de l’équipe peut prendre en charge une partie du récit correspondant à la réalisation de l’une des recettes.

    Ces récits peuvent être centrés sur toutes sortes d’histoires qui se passent pendant la chasse, pendant la récolte des ingrédients dans la nature, dans le magasin aux victuailles, etc.

Activité : Logorallye dans la cuisine

Objectif : Donner une autre tonalité à un récit

Matériel : Papier et crayon.

Durée : 25 minutes de réécriture, plus 20 minutes de partage

Nombre : individuel

Démarche :

  1. D’abord, prendre 10 mots au hasard dans chacun des champs lexicaux créés précédemment dans la rubrique « Jongler avec les mots » de ce chapitre et les inscrire sur le tableau noir ou vert de la classe. Ces mots serviront à tout le groupe.
  2. Choisir 3 listes de 10 mots sur le tableau, et reprendre les grandes lignes du récit « Cuistot d’un jour » en réécrivant l’histoire autour des mots donnés, dans l’ordre où ils apparaissent sur le tableau.

    Cette contrainte supplémentaire va restreindre certains aspects du récit, mais va ouvrir d’autres portes à l’imaginaire.
  3. Partager avec le reste de la classe.

La tourtière du Saguenay, ou du Lac-Saint-Jean

Ingrédients

  • 1 kg de cerf (ou de veau), coupé en cubes
  • 500 g de sanglier (ou de porc), coupé en cubes
  • 1 kg de bison (ou de bœuf), coupé en cubes
  • 500 g de lapin (ou de poulet), coupé en cubes
  • 300 g de lard entrelardé
  • 2 gros oignons, coupés en dés
  • 2 gousses d’ail, hachées
  • Poivre et sel
  • 6 grosses pommes de terre, coupées en gros dés
  • 1/2 c. à thé de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c. à thé de piment de la Jamaïque
  • 1,5 l. de bouillon de poulet
  • Pâte à tarte pour 2 abaisses

Préparation

  • Mélanger toutes les viandes, les oignons, l’ail et le poivre, puis mettre au réfrigérateur au moins 8 heures.
  • Ajouter les pommes de terre au mélange.
  • Préchauffer le four à 200 °C (400 °F).
  • Séparer la pâte en deux portions inégales (environ 1/3 et 2/3).
  • Couvrir de pâte le fond et les côtés d’un grand creuset ovale. Pour faciliter l’opération, découper l’abaisse en languettes d’environ 15 cm de largeur et les superposer légèrement en les collant bien avec un peu d’eau.
  • Verser délicatement le mélange de viandes et de pommes de terre.
  • Assaisonner de thym, de laurier et de piment de la Jamaïque. Verser le bouillon jusqu’à la hauteur de la viande.
  • Couvrir le tout de la deuxième abaisse de pâte.
  • Rabattre l’excédent de la pâte du fond et le coller sur le dessus de la seconde pâte.
  • Découper une cheminée au centre de la pâte. (Il faudra peut-être ajouter un peu de bouillon pendant la cuisson, car la vapeur s’échappera par cette cheminée.)
  • Enfourner 40 minutes, puis réduire la chaleur à 150 °C (300 °F).
  • Placer une feuille de papier aluminium sur le dessus sans couvrir hermétiquement la tourtière.
  • Poursuivre la cuisson au moins 3 heures. De temps à autre, appuyer légèrement près de la cheminée pour vérifier s’il y a assez de bouillon; en ajouter au besoin.
  • Retirer le papier aluminium et laisser dorer environ 20 min.

Histoire et géographie

Titre : Pigeon migrateur, Louis Agassize Fuertes (entre 1910 et 1914)
Source : Wikimedia Commons, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ectopistes_migratoriusAAP042CA.jpg

Petite histoire de la tourte du Saguenay

Un jour, Champlain est invité à une partie de chasse par ses amis les Montagnais. Ils ont découvert les mousquets français et en sont très effrayés, mais ils sont curieux de connaître leurs effets sur les animaux.

En chemin, une volée de tourtes passe tout prêt d’eux, et Champlain en est fort impressionné. La tourte est un petit volatile de la famille du pigeon. Il faut dire qu’une volée de tourte pouvait mesurer jusqu’à sept kilomètres de long et compter quelques centaines de milliers d’individus. Il lui arrivait même de masquer le soleil.

Champlain au comble de la joie décharge son arme, la recharge, ou la fait recharger, recommence à la décharger, et une fois encore. Bientôt, un millier de tourtes gisent inanimées sur le sol. Les Montagnais sont abasourdis de voir le nombre d’oiseaux que Champlain a pu abattre tout seul et ils s’en vont faire une tabagie de la chair des oiseaux abattus. Il y a de quoi nourrir tout le monde, et même davantage.

Ce que Champlain ignorait cependant c’est qu’à force d’être chassées et tuées à l’excès, les tourtes disparaîtront à jamais. On trouve encore au Québec un de ses parents lointain, la tourterelle triste. La chair de cet oiseau était utilisée pour la préparation des premières tourtières du Lac-Saint-Jean, et de nos jours seul le mot « tourtière » vit encore, et à la place de la chair de l’oiseau on utilise de la chair de veau, de bœuf, de chevreuil ou de porc.

Activité : Nos chers disparus

Objectif : S’adonner au remue-méninges et à la création

Matériel : Papier et crayon

Durée : 30 minutes de recherche et remue-méninges, plus 30 minutes d’écriture

Nombre : en groupe et individuel

Démarche : Comme la tourtière qui évoque la pauvre tourte que Champlain aurait contribué à décimer, il existe de nombreuses traces de ce qui existait à cette époque et qui n’est plus qu’un souvenir aujourd’hui; des cultures autochtones notamment; des façons d’apprêter les aliments; des habitations particulières; des formes d’artisanat, etc.

  1. En groupe, dresser une liste de choses qui ont disparu entre le 17e siècle et aujourd’hui.
  2. Partager ces découvertes avec toute la classe.
  3. Choisir votre « disparu » et raconter son histoire par écrit après une brève recherche.
  4. Partager avec toute la classe.

Nations autochtones

À venir...